La Brigitte Attitude
"La vie est une belle école et la vie est belle !"


Cette citation vibrante d’espoirs et d’optimisme contient toute la philosophie prônée avec humilité par Brigitte. Ce credo incarne une bien belle « recette » de sagesse et d’amour à échelle universelle, étant l’élément porteur inhérent à l’évolution de chaque être humain.
Habité par cet adage empli de lumière et d’enthousiasme, l’individu peut se sentir propulsé vers un avenir meilleur, parsemé d’actions personnelles toujours ascendantes pour son existence !
C’est à ce titre que chacun peut très aisément s’attribuer sa propre « Brigitte attitude », du moins en le décidant et grâce au libre arbitre dont chaque être humain est doté.

Brigitte appréhende la vie comme une école peuplée de ses bonheurs bien sûr, mais également avec ses épreuves qui, lors d’une prise de conscience nécessaire, s’avèrent peut-être bien moins épineuses sur nos chemins de vie.
La vie comme une rose parfumée d’événements positifs et la vie considérée aussi avec la lucidité de ses « épines ».

Il est bon pour tous d’ouvrir son cœur et son esprit, d’envisager ainsi un travail personnel sur soi afin de pouvoir évoluer dans ce monde, armé de force et pourquoi pas de l’adage « porte-bonheur » dont Brigitte est porteuse.
Qui ne rêve pas en ce bas monde d’atteindre un jour la félicité ?
Ce contentement de l’âme accomplie et heureuse du chemin parcouru n’est jamais impossible si on y consent réellement du plus profond de soi…
L’éthique de Brigitte évoque vraiment, avec simplicité et ouverture totale, la capacité en chacun de nous d’accéder à ce « graal » personnel.
Sa philosophie, dont elle fait son mode de vie, ouvre la porte d’une existence plus responsable où chaque être humain s’engage pour lui-même, en toute liberté d’action, sachant qu’il est seul maître de sa destinée !

L’enseignement reçu par Brigitte permet de délivrer un message empreint de sérénité et de prospérité au monde. Les valeurs de chacun sont susceptibles de se retrouver au cœur de ce message enthousiaste et communicatif.
En général, l’être humain a du mal à contempler les bienfaits qu’il reçoit sur terre.
Il va peut-être trop se concentrer ainsi sur les bassesses et malheurs plus ou moins péniblement vécus, alors que l’Univers lui envoie ses signes de chance à déceler parmi les bonheurs de sa vie ! Oui, « la vie est une belle école, la vie est belle ! » quand on prend simplement conscience de ce que l’on a, de ce qui nous est offert sur notre route, de la chance d’être vivant pour s’accomplir et être ! Oui, « la vie est belle » lorsque l’on fait des rencontres que l’on n’espérait plus et que l’on prend conscience qu’au fond, jamais l’Univers infini ne nous lâchera parce qu’il nous aime, à sa manière ! Brigitte conçoit l’existence ainsi, de sa position pleine d’humanité, dotée elle aussi de ses faiblesses et forte de toute son expérience offerte au monde.

Par sa mission dans laquelle elle s’investit corps et âme, Brigitte entend servir les êtres soucieux d’entreprendre une démarche consciente pour se libérer enfin de leurs « chaînes épreuves ».

« La vie est belle » ! En tout cas, elle peut l’être pour chacun ici-bas à partir du moment où on le décide fermement, avec volonté et forte conviction. L’existence a la faculté de se vêtir de bonheur pour celui qui part à sa recherche, en commençant sans aucun doute par le puiser en lui-même… La « Brigitte attitude », comme je me suis plu à la nommer, s’adapte réellement à tous. Chacun a le loisir de se lever le matin, heureux de l’aube du jour qui s’annonce, en songeant intérieurement qu’au fond : « la vie est une belle école, la vie est belle ! ».

L’adage rafraîchissant d’espérance soufflé par Brigitte est à observer selon le désir de chaque individu comme un idéal ou une philosophie de vie, une suggestion élémentaire afin de s’épanouir sur son programme de vie. Il ne recèle pas une complexité improbable mais porte au contraire en lui un vaste espace d’amour et de prospérité à activer en toute liberté et en toute simplicité.

Merci à Brigitte d’être, en somme, le « porte parole » d’un monde divin oublié par nos âmes et qui pourtant habite chacun de nous.
Il suffit de le retrouver…

Sous la plume de Nathalie Moulin

^